AVIS D’APPEL A CANDIDATURES POUR LE RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT CHARGE DE MENER L’EVALUATION DE LA PRISE EN CHARGE DU PALUDISME DANS LE SECTEIUR PRIVE

Contexte et justification :

PSI (Populations Services International) et ses partenaires locaux gèrent les programmes de lutte contre le paludisme dans 32 pays et sont leaders mondiaux dans la mise en œuvre des activités de lutte contre le paludisme avec 42 millions de moustiquaires imprégnées distribuées et près de 19 millions d'ACT de qualité fournis pour les cas confirmés de paludisme en 2016.  PSI soutient également les Ministères nationaux de la santé afin d’accroître le diagnostic du paludisme dans le secteur privé en particulier et d'améliorer le suivi des patients souffrant de paludisme grâce à des systèmes de surveillance et d'information sanitaire, notamment le DHIS2 (Système d’information sur la santé au niveau du district).

L’insuffisance de collaboration entre secteurs privé et public de la santé a été identifiée comme l’un des facteurs affectant l'organisation et le fonctionnement des formations sanitaires et Services de Santé du Cameroun et de ce fait ne permet pas d'optimiser l'utilisation des ressources mobilisées pour le secteur de la santé dans nouveau Plan Stratégique National 2019-2023. Ceci a comme corolaire la faible implication du secteur privé dans la mise en œuvre des politiques nationales de prise en charge. Ceci entraîne une réduction des performances nationales en termes de morbidité et mortalité dans la lutte contre le paludisme.

 

Le secteur privé au Cameroun regroupe les structures sanitaires privées à but non lucratif (confessions religieuses, associations et diverses organisations non gouvernementales) et celles à but lucratif. D’après le plan national de développement sanitaire du Cameroun, le secteur privé non lucratif compte environ 898 formations sanitaires, ce qui représente près de 30% des structures de santé du Cameroun, sans compter celles du secteur privé lucratif qui sont parfois difficiles à identifier car évoluant souvent en dehors du système national de santé. Il en est de même des ressources humaines de la santé dont 30% travaillent dans ce secteur. D’autre part, l’OMS dénote qu’en Afrique Subsaharienne, la majorité des épisodes du paludisme sont traités initialement par des prestataires privés, essentiellement par automédication en achetant des médicaments dans les boutiques ou auprès des marchands ambulants.

 

Ces différentes données prouvent à suffisance que les structures privées constituent un secteur important dans le domaine de santé et par-dessus tout dans la lutte contre le paludisme au Cameroun.

 

Dans le plan national stratégique de lutte contre le paludisme 2019-2023, dans son axe prise en charge, il a été recommandé de sensibiliser les prestataires du secteur public et privé au respect des directives nationales et, dans l’axe Mobilisation Sociale et Plaidoyer, de structurer et formaliser la collaboration entre les secteurs public et privé. Impact-Malaria, projet financé par l’Initiative du Président Américain pour la lutte contre le paludisme (PMI) à travers l’USAID, apporte un appui technique et logistique au PNLP Cameroun dans le renforcement des activités de prise en charge du paludisme au niveau central et dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord. Au vu de l’importance des structures privées dans le domaine de santé au Cameroun et surtout d’informations actualisées de leur contribution du combat contre le paludisme, le projet Impact-Malaria a planifié de conduire une évaluation du secteur privé dans la lutte contre le paludisme au Cameroun.

 

L'Association Camerounaise pour le Marketing Social (ACMS), partenaire de PSI, recherche pour les besoins de ses services, un Consultant expérimenté, dynamique et motivé qui assurera la coordination technique de l’évaluation de la prise en charge de paludisme dans les structures privées dans le cadre du projet IMPACT MALARIA financé par l'USAID/PMI.

 

Type de contrat : Consultation

Date de prise d’effet du contrat :  Mai 2021

 

Description du poste :

Le consultant assurera en toute autonomie les tâches suivantes :

 

  • Déterminer le rôle que le secteur privé joue dans le système national de santé ;
  • Formuler un diagnostic sur la nature et l’efficacité de l’interface entre secteurs public et privé ainsi que sur les cadres juridique, réglementaire, technique et humain dans lequel évolue ce secteur ;
  • Identifier les obstacles qui limitent (i) la collaboration entre les parties prenantes (secteur privé, secteur public, organisations professionnelles) et (ii) la contribution du secteur privé aux interventions de lutte contre le politique telles que définies par le gouvernement dans le plan national stratégique de lutte contre le paludisme et la politique national de santé ;
  • Identifier les raisons du faible niveau de participation par les prestataires privés (cabinets médicaux, cliniques, pharmacies) aux initiatives d'équité (comme la gratuité de la prise en charge du paludisme) et autres mesures assurant l’accès universel à la prise en charge de cette maladie ;
  • Analyser plus efficacement les opportunités de PPP en réponse aux besoins d'investissement dans le secteur de la santé ainsi que d'autres opportunités telles que la couverture sanitaire universelle et le financement basé sur les résultats ;
  • Formuler des recommandations au Gouvernement, renforcer le dialogue entre les parties prenantes impliquées dans les secteurs public et privé.

 

Méthodologie de travail

La méthodologie de l’étude va s’appuyer sur des informations obtenues selon trois modalités 

  1. Une analyse du corpus documentaire disponible  

Durant cette étape le/la consultant/e prendra attache avec le PNLP et les autres organes compétents du Ministère de la santé pour échanger et collecter les différents documents normatifs en rapport avec le secteur privé de santé au Cameroun. Cette analyse va aussi s’étendre sur la revue des documents scientifiques et autres publications ayant abordé ce sujet tant au pays ou ailleurs.  

  1. Des entretiens approfondis et des « focus groups »

Ils seront organisés avec des prestataires impliqués dans les domaines d’analyse à étudier, notamment ceux du secteur privé lucratif, non-lucratif, les pharmacies, les structures de santé des entreprises mais aussi ceux du secteur public.

  1. Une enquête réalisée auprès d’un échantillon des structures de santé privées

Echantillon représentatif de la diversité des structures existantes et des contextes (géographiques notamment) dans lesquels ils interviennent, à l’aide d’un sondage utilisant le guide d’entretien de l’OMS.

  1. Organisation de deux ateliers de réflexion avec les représentants des secteurs public et privé destinés à présenter la méthodologie de l’évaluation, à discuter de ses principaux résultats, à identifier les principaux défis et à élaborer un plan d’action afin de mieux intégrer le secteur privé dans la lutte contre le paludisme. Ce point sera abordé à la fin de l’étude.

 

 Produits et livrables attendus.

Le/la consultant devra soumettre au PNLP et au Chef du projet Impact Malaria 

  • Les résultats de l’évaluation : ceci se fera en deux étapes : les résultats provisoires seront d’abord soumis pour revue et considération au PNLP. Ensuite le rapport définitif sera soumis avant les ateliers de réflexion
  • Document de consolidation de toutes les recommandations des ateliers de reflexions et un draft de document de stratégie d’intégration du secteur privé dans la lutte contre le paludisme au Cameroun.

 

Livrables attendus et modalité de paiement

Livrables 

Délais de remise 

  • Le résultat provisoire de l’étude
  • Le rapport définitif de l’étude
  • Document de consolidation de toutes les recommandations des ateliers de reflexions et un draft de document de stratégie

20 jours après le démarrage

30 jours après le démarrage

Une semaine après l’atelier de présentation des résultats

 

 

 

 

 

 

 

Qualifications et expérience professionnelle requises :

  • Etre titulaire d’un Doctorat en Médecine, d’un Master en Santé Publique, en Sciences Sociales ou développement International obtenu dans une Université reconnue ;
  • Avoir au moins sept (07) années d'expérience dans la conduite des suivis, évaluations et enquêtes dans le domaine de santé ; le travail spécifique antérieur dans le secteur privé est un atout recherché ;
  • Avoir une expérience dans la revue de la littérature et l’élaboration des questionnaires d’enquêtes ;
  • Avoir une capacité prouvée à convertir des résultats complexes en informations facilement compréhensibles et digestes ;
  • Avoir une bonne maîtrise du français ainsi qu’une excellente compétence rédactionnelle ;
  • Avoir des Compétences en anglais est très souhaitable et constituerait un atout ;
  • Avoir une capacité à recueillir et à intégrer les commentaires de plusieurs parties prenantes ;
  • Avoir une excellence expérience dans la collaboration avec le Ministère camerounais de la santé ;
  • Excellente capacité de synthèse, de précision et de concision
  • Habitué à travailler sous pression ;
  • Forte capacité à prendre des initiatives ;
  • Bonne aptitude physique et morale.

 

Dossier de candidature :

1) Une lettre de motivation ;

2) Un curriculum vitae (CV) détaillé suivant le formulaire disponible à cet effet sur le site : http : ww.acms-cm.org ;

3) Photocopies des diplômes exigés. Une vérification des diplômes sera effectuée pour le/la candidat(e) retenu(e) ;

4) Les photocopies des documents qui justifient l’expérience requise du candidat/de la candidat(e) (Attestations de stage, d’emploi, certificat de travail).

 

Lieu de dépôts des dossiers :

Les dossiers complets seront envoyés à l’adresse suivante : CM_recrutement@acms-cm.org ou jobs.acms-cm.org

 

STATUT

Les candidatures féminines et masculines sont fortement encouragées et seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s.

L’ACMS se réserve le droit de procéder à un recrutement à un niveau inférieur ou sur la base d'un profil de poste modifié.